[b]AGES DE DEPARTS EN RETRAITE (S) Flagrant délit de tartufferie pour la CFDT[/b]

Aller en bas

[b]AGES DE DEPARTS EN RETRAITE (S) Flagrant délit de tartufferie pour la CFDT[/b]

Message par CHASSAING Jacques le Mar 16 Juil - 9:55


AGES DE DEPARTS EN RETRAITE (S)
Flagrant délit de tartufferie pour la CFDT


La CFDT ne serait pas rétive au rapprochement des régimes de retraite. Mais, mais… à condition que la spécificité des carrières et des structures de rémunération soit prises en compte, dixit son secrétaire général Laurent Berger. Lequel réaffirme par ailleurs le refus du syndicat de tout recul de l’âge de départ en retraite et de baisse des pensions. Il serait cependant prêt à admettre moins d'indexation de celles-ci sur l’inflation. De leurs côtés, la CGT et FO défendent les traitements séparés du public et du privé mais ne s'aventurent pas en direction des polypensionnés. Tous ces barons syndicaux embourgeoisés depuis longtemps sont en revanche unanimes pour se méfier d'une baisse des pensions, de peur que les salariés fuient très vite le système par répartition pour la capitalisation. Une analyse lucide car les travailleurs comprennent de mieux en mieux et de pire en pire pour qui et pourquoi il cotisent. Tout comme ils ne se font guère d'illusions sur ce que défendent réellement les ténors des syndicats très écoutés par les gouvernements malgré leur représentativité estimée à 4% de la masse laborieuse. Ce phénomène s'appelle depuis 60 ans LE CONSENSUS JE TE TIENS TU ME TIENS ET PARTAGEONS LA GALETTE. Seulement voilà, la fête est finie, comme le disait déjà Pompidou vers 1973 face à la montée du chômage. On croyait de plus à l'époque, que lorsque le seuil des 500.000 demandeurs d'emploi serait atteint, ce serait la révolution! (il existe un DVD intitulé LE CHOMAGE A UNE HISTOIRE qui résume toute cette perspective et qui désignait allègrement et opportunément le choc pétrolier).
Mais l'ironie et le comble de l'Histoire résident quand même dans le fait que les gouvernements Droite/Gauche tonton Mitterrand la Rouerie, puis à nouveau Droite/Gauche Gredins ont louvoyé, esquivé, éludé la bombe à retardement RETRAITES INEGALES. Jusqu'à ce que l'aréopage du président Normal de la Normalisation économique aiguillonnée par l'Europe austère qu'il soutient avec l'UMPS, prétende désintégrer cette entente nationale-syndicale. Et comme il est aussi le président de la Décadence démographique, de l'union maritale, de l'identité et de la souveraineté, l'ardoise pourrait être très très lourde.
C'est pourquoi, il est plus que temps de mettre un terme, par la voix des urnes à chaque élection, à l'activité de cette espèce d'élus avant qu'ils continuent à présenter l'addition au Trésor Public… français. A défaut de l'honorer de leurs deniers personnels, lesquels, rappelons-leur inlassablement, proviennent des deniers publics.



CHASSAING Jacques

Messages : 107
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 63
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum