DAVANTAGE DE RESTRICTIONS POUR LES FRANCAIS; pas pour les parlementaires, les ministres et le chef de l'Etat.

Aller en bas

DAVANTAGE DE RESTRICTIONS POUR LES FRANCAIS; pas pour les parlementaires, les ministres et le chef de l'Etat.

Message par CHASSAING Jacques le Mer 8 Mai - 15:47

DAVANTAGE DE RESTRICTIONS POUR LES FRANCAIS; pas pour les parlementaires, les ministres et le chef de l'Etat.

Le ministre de l'emploi-chômage, Michel Sapin, était de service sur LCP il y a une semaine pour soutenir avec aplomb et suffisance les nouvelles mesures gouvernementales pour faire payer encore plus aux Français l'incurie des pouvoirs de combinards qui se succèdent.

Ainsi, le porte-parole de l'aréopage des nantis élus, agacés par leurs récentes mais incomplètes déclarations d'avoirs, de leur plein gré forcé, s'en est-il pris aux prestations sociales. Sans, bien entendu évoquer ni le coût de l'immigration opportune, ni celui de l'Aide Médicale aux Etrangers.

Pour remplir encore le tonneau des Danaïdes, le pontifiant ministre n'envisage pas non plus de mettre la main aux portefeuilles de ses pairs. Pire, il s'insurge carrément de l'attitude des Français à vilipender le cumul des mandats en général, mais pas pour leur député en particulier. Dixit. De quoi faire se crucifier l'honnête électeur socialiste lambda!

Mais dans sa tour d'ivoire parisienne, le vieux briscard de la politique feint d'avoir compris que la majorité du peuple en a assez du régime d'oligarchie, de ploutocratie, de népotisme et de technocratie qui a pris le pas en France. De même qu'elle ne veut plus d'un système englué dans l'€uro/Europe qui la mettra sur la paille, elle ne souffre plus les avantages abusifs des politiciens.

Face aux scandales à répétition au plus haut niveau de l'Etat, et aux votes de lois de décadence et coûteuses qui bafouent les Droits de l'enfant et de la famille, très nombreux sont les Français à vouloir la dissolution de l'Assemblée nationale, la démission du gouvernement Ayrault, une vraie représentation nationale et un relèvement de la Nation. Les contours d'une VIème République (1) sont en marche, mais pas avec les mêmes personnages qui prônent un système vertueux en dissimulant un système crapuleux. Le peuple a le droit de demander des comptes à ceux qui le représentent et qu'il paie.

N'en est que plus féroce, l'élite politicienne socialisante, qui a bien compris que le glas sonne pour elle, et qui voudrait faire croire éperdument que le vautour de Bruxelles n'existe qu'à Bruxelles

(1) Le Front de Gauche appelle et sa Marche citoyenne pour la 6ème République, dimanche 5 mai, à Paris, mais, J.L Mélenchon "...ne se classe pas dans l'opposition au gouvernement et ne réclame ni la dissolution de l'AN, ni la démission gouvernementale..." (sic).
Peut-être connaît-il le jeu de mikado où il est difficile d'extirper un élément sans faire bouger les autres?
JC

CHASSAING Jacques

Messages : 107
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 63
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum