La fumisterie des implantations de minis Pôle emploi en zones rurales

Aller en bas

La fumisterie des implantations de minis Pôle emploi en zones rurales

Message par CHASSAING Jacques le Mer 8 Mai - 11:42



UNE ANTENNE HEBDOMADAIRE DE POLE EMPLOI AU VILLAGE de CRONAT(71) : une belle illusion drivée par le PS
Résumons brièvement l'information, avant d'apporter quelques commentaires.
Source le JSL 17/12/2012, 5 et 11 janvier 2013
"La députée Édith Gueugneau, le maire et conseiller général Jean-Paul Drapier et Mme Cordier, directrice du Pôle emploi de Digoin, sont venus soutenir ce projet volontariste devant un parterre de maires du canton, de la communauté des communes et de la Nièvre…
« Il nous faut répondre à la crise avec nos faibles moyens, aider les concitoyens. Au bout du département, nous sommes loin de Digoin et c’est parfois compliqué pour obtenir des renseignements. Notre bassin de vie compte 3 500 habitants, l’expérience réussie de la maison médicale a conforté l’idée de ce projet intercommunal, interdépartemental...
.. le point emploi 3 heures par semaine en mairie, l’accueil sera de qualité. »
... Les premiers emplois d’avenir du Charolais-Brionnais viennent d’être signés à Bourbon-Lancy concernant quatre jeunes, aussi Jean-Paul Drapier confirme avec assurance le besoin de service de proximité afin d’établir des relations de qualité, avec une véritable écoute. « Je ne suis pas surpris du besoin de Cronat, car il y a un vrai bassin de vie. Il faut être dans une logique de progrès, éviter la désespérance des jeunes sans travail. Vous avez là une réponse humaine. Voilà une belle initiative, je vous propose un travail mutuel avec le service emploi de ma mairie… J’apporte mon soutien complet à la démarche. »
Édith Gueugneau approuve : « Je félicite le maire, vous avez su impulser une dynamique. Il y a des maires bâtisseurs, vous, vous jouez la carte du social, pour cela il faut conforter toutes les initiatives, travailler en interrégionalité. Ce service, il faudra le développer et communiquer ses bienfaits. »…
Incorrigibles, les deux premiers élus cités accourus devant le photographe (peut-être même à deux voitures, tout en prêchant le co-voiturage au quidam paupérisé), n'ont pas failli à leur déclarations habituelles socialo-lyriques. A ceci près que les chômeurs pourrait bien interpréter leurs péroraisons comme une insulte dans les difficultés qu'ils rencontrent pour rechercher un emploi sans le concours d'Internet chez soi.
Tout d'abord, je veux rappeler que depuis deux ans, Pôle emploi a fermement renforcé son incitation à l'adresse des chômeurs pour qu'ils créent leur ESPACE PERSONNEL en ligne. Et ce, au point qu'il n'est pratiquement plus possible de procéder autrement. Cependant cette coercition, qui suppose de disposer d'abord d'un ordinateur et d'une connexion, présente d'indéniables avantages. Explications.
Pour ceux qui n'ont jamais eu affaire avec Pôle emploi (par exemple les élus d'un certain grade bien rémunérés, pardon… indemnisés), voici ce que permet au demandeur d'emploi l'usage de son ESPACE PERSONNEL en ligne :
- l'accès aux offres, les télécandidatures, les simulations d'entretien vidéo, les alertes correspondant à ses CV, la gestion du classeur d'offres
- l'actualisation mensuelle et le téléchargement des attestions de paiement, de situation, de retraite… le signalement de tout changement de situation, reprise d'activité, absence, maladie ou accident et le traitement administratif inhérent quasi instantané, (gage de non indu à rembourser ultérieurement)
- les simulations d'allocations, la reconstitution d'itinéraire professionnel
- les courriers et messages reçus dont les convocations, l'abonnement à la newletter
- la jauge de compétence individuelle, la connaissance du marché régional du travail
- la réglementation en vigueur, la FAQ (foire aux questions) puis le contact en cas de problème précis (et sa réponse sous 48 h en moyenne), (ce qui permet de disposer d'un écrit en cas de contestation. A l'usage on apprend aussi à transférer préventivement ce genre d' e-mails sur Digiposte le service de cloud computing authentifié de La Poste).
Tout le monde peut donc constater que la priorité des priorités, comme pour tous les domaines atteints par la dématérialisation * que j'ai cités dans mes précédents posts est d'aider à la connexion au web des zones géographiques qui ne l'ont sont pas ou insuffisamment (j'ai fait des propositions restées, à ce jour, sans réponse). Et je répète qu'il s'agit en la matière d'une discrimination des populations et des territoires, voilà trois ans que je lutte et constate le manque de résultats concrets des décideurs pour la 2ème circonscription de S&L malgré quelques récentes déclarations médiatisées du maire et 13 ème vice - président du conseil général JP. Drapier (Journal La Renaissance du 11/1/2013).
En conséquence, donner l'illusion d'un fort appui aux demandeurs d'emploi avec la mise en place d'un point local hebdomadaire étriqué à Cronat relève de la mascarade de la part des élus Gueugneau et Drapier. De plus il s'agit d'une incitation aux déplacements et ses conséquences en termes de coût, de sécurité routière, de perte de temps et de pollution. Incitation doublée d'une aberration car une recherche d'emploi effective implique une réactivité de tous les jours et de toutes les heures. Pour ceux qui en douteraient, citons les habitudes de recrutement dans l'animation- démonstration-vente-commerce-activités en ligne ou autres postes à responsabilités. Précisons de surcroît que la postulation à ces derniers, passe par une sélection virtuelle des candidats via une télécandidature adressée à un anonyme conseiller de Pôle emploi.
Ajoutons que, hors offres déposées à Pôle emploi (il est admis que celles-ci représentent environ 50 à 60 % des offres d'embauche), ne pas pouvoir accéder du tout aux très nombreux sites, plate-formes de dépôts et gestion de CV, réseaux sociaux dédiés et cabinets de recrutement, constitue bel et bien une entrave au droit d'accès au marché du travail.
Ajoutons enfin, que le dispositif issu de la loi de programmation pour la cohésion sociale du 1er janvier 2005 visant à "assurer au plus près du terrain une meilleure coopération entre les acteurs : collectivités locales, ANPE, UNEDIC autour d’un projet de territoire construit à partir d’un diagnostic, d’un plan d’action et d’une programmation" a conduit à la prolifération des "Maisons de l'emploi".
Quid de ces établissements?
Une fois dépoussiérée du verbiage politique en usage, voilà l'affaire:
Suivant la grosseur des villes, des ribambelles d'organismes (et leur doublons) sont regroupés sous le contrôle de l'élu (e) chargé (e) de l'insertion, vocable éculé. La sacro-sainte cyber base Microsoft est imposée, son accès limité, après inscription des chômeurs, et uniquement connectée en filaire sur les seuls sites savamment autorisés par la structure. Traduisez : pas d'accès aux multiples sites de recherches d'emplois privés, et surtout, aucune initiative personnelle qui ne passe par l'encadrement dont c'est justement l'emploi que d'expliquer comment rechercher un emploi. L'équipe sur place imbue (et quelquefois imbuvable) a été dressée pour accompagner - orienter - aider à rédiger des modèles de CV et lettres de motivation (que le commun des logiciels de traitement de texte ou sites dédiés à l'emploi offrent, tous conseils en prime). Tout contrôler - mais pas TROUVER le travail tant espéré… on ne scie quand même pas la branche sur laquelle on est assis! Formations de formateurs pour former les chômeurs et diversification des métiers du social, dont l'inévitable fonction d'interprètes, voilà bien les secteurs en pleine expansion, ardemment soutenus par la coalition PS EELV et apparentés.
Concernant les propos rapportés par le JSL, on pourra utilement objecter :
1/qu'il ne s'agit pas d'une crise mais d'une récession économique durable et ses dramatiques conséquences pour beaucoup.
2/de quels faibles moyens parle-t-on?
S'il s'agit de moyens financiers, la destination de l'argent public dans le mille-feuille institutionnel et dans les indemnités des multi-cumulards de mandats politiques, ce qu'il reste ne constitue pas à l'évidence le plus sûr rempart contre la paupérisation.
Quel constat de trahison de ceux-là mêmes qui, il y a quelques mois encore, adressaient solidairement aux électeurs les plus grandes intentions sociales, républicaines et citoyennes de leur appartenance partisane, fût-elle même mouvementée localement.
Quant aux jeunes de faible niveau scolaire et de fait, maintenant sans qualification professionnelle, beaucoup sont les victimes des carences de l'Education nationale (qui explique d'ailleurs le refuge douillet de nombreux enseignants dans les syndicats et les partis politiques). La non qualification juvénile est également le résultat de trois décennies de dénigrement du travail manuel et là, les responsabilités sociétale, parentale et éducative sont partagées.

L'HISTOIRE ET LE FONCTIONNEMENT DE POLE EMPLOI
De part la volonté du président Sarkozy, du gouvernement Fillion et du patronat, l'ANPE et ses conseillers placiers, emprunts alors d'une réelle notion de service public, a été remplacée par Pôle emploi, une machine contraignante et répressive (1), en tous cas pour certains travailleurs privés d'emploi. (Voir mon post antérieur sur le sujet).
La fusion ANPE-ASSEDIC dans Pôle emploi s'est réalisée à très grands frais : changement de logo, de mobilier d'agencement, de création d'agences, de déménagement pour regagner une ancienne agence rénovée généreusement, de démolition d'agences récentes, de transferts d'agences qui venaient enfin d'être équipées d'ordinateurs récents et rapides après des années de service de matériels obsolètes.. En résumé une gabegie de plus dont on ne connaîtra vraisemblablement jamais l'ampleur.
L'entité Pôle emploi est aussi avec les groupes d'intérim, une des machines de régulation du marché des travailleurs (voir les conventions spéciales passées avec les groupes des métiers dits "en tension". Entendez par ceux-ci, les métiers parmi les plus durs, les plus mal payés et assortis des conventions collectives les plus défavorables aux salariés).
L'absorption forcée des anciens personnels de l'ANPE dans Pôle emploi ne s'est pas faite sans heurts, éthique oblige, car l'armada de nouvelles recrues, en contrats précaires souvent (principalement des jeunes femmes censées mieux désamorcer les conflits bien compréhensibles aux accueils) est briefée pour orienter-expédier les visiteurs au N°3949 et sur les ordinateurs de l'agence. Ce qui prouve que la quasi totalité des démarches peuvent être faites à domicile, à condition évidemment de pouvoir accéder à Internet, ce qui, on ne le redira jamais assez, laisse à désirer sur la circonscription de la députée E. Gueugneau et du 13 ème vice - président du conseil général JP. Drapier (en charge pourtant de cette responsabilité au Département).
(1) Sur ce point, on peut suggérer à madame la députée SRC E. Gueugneau de se pencher sur les abus de Pôle emploi, dont le délai de carence retranché des allocations après la fin du contrat de travail, ou les radiations infondées. Pour s'emparer des nombreux dysfonctionnements de l'autorité Pôle emploi, la parlementaire pourra en prendre connaissance sur site :
recours-radiation 
Pole emploi et vos droits concernant les radiations, les indus, les procédures abusives : tous les textes, des modèles et un observatoire citoyen forum ayant pour ... Forum - Absence à convocation - Respecter les délais - PPAE
* pour l'anecdote, les deux revues des Témoins de Jéhovah, "La Tour de Garde" et "Réveillez-vous!" ont divisé par deux leur pagination (de 32 à 16 pages). La moitié des écrits destinés à la jeunesse n'étant accessible qu'en ligne depuis ce mois de janvier. Signe des temps et qui permet à ces deux opuscules les plus traduits au monde d'additionner davantage encore de traductions et de toucher la jeune cible par le canal qu'elle utilise.

RESSUSCITER LE MULTI-SERVICES, PEUT-ETRE, MAIS AVEC LES REALITES 2013
Comme l'implantation de Mini Pôle emploi à Cronat fleure l'orchestration du thème de la proximité des services retrouvés et de leur coordination, il est une vision socialiste de la société qui appelle réflexion; celle de la redynamisation communale par la redécouverte du multi-services d'autrefois; café - restaurant - épicerie - bois-charbon - fuel - essence-gas-oil - courrier taxi -… collecte de peaux de lapins... (mais pas Pôle emploi)!
Bien avant l'emploi massif du vocabulaire infusé par l'institutionnel-communication-marketing territorial, le "lien social" existait tout naturellement, et très souvent grâce au bon sens de la vie et à l'initiative privée. Et puis, tout autant, le service public, aujourd'hui défunt, donnait satisfaction.
La suite, nous la connaissons et la subissons tous.
Alors l'idée a été de ressusciter le tout, enfin presque. Après force études consulaires de flux et avis de chaque échelon institutionnel participant, des constructions ou des réhabilitations de locaux ont été décidées puis complaisamment inaugurées en café-restaurant-épicerie malingre - point de réception des colis commandés par internet - PTT au rabais - absence de point WI-FI public … (mais plus de peaux de lapins)! C'est sans doute mieux que rien malgré quelques errements concernant les chiffres d'affaires réalisés, les jours d'ouverture et le respect des conventions multipartites, mais de là à y voir une panacée, il y loin. D'abord parce ce que les vraies raisons de la désertification des campagnes n'ont pas disparues, et au premier rang de celles-ci, l'emploi. Il suffit d'interpréter les statistiques de migration des populations, celles, récentes du canton de Bourbon-Lancy sont éloquentes, non seulement à cause du chômage, mais aussi et c'est lié, au manque d'attractivité, notamment commerciale. Sur ce point, il serait d'ailleurs intéressant de connaître l'impact des achats réalisés dans les magasins et hypermarchés de Moulins, Digoin, Paray-le-Monial, Vichy, et, par là même d'analyser les paradoxes d'une économie sinistrée qui n'a pas de frontières de Région.
Ensuite, de quoi pâtit la France en matière de travail? En très grande partie de la désindustrialisation; les raisons de celle-ci sont connues. Qu'a fait l'attelage Sarkozy-Fillion? Eriger le secteur du service en général, et au particulier… en particulier, le tout en promouvant l'auto-entreprenariat, fuite en avant pour tenter d'échapper au chômage et faire concurrence déloyale aux artisans.
Avec comme ambition nationale de développer le service à la personne et de vouloir transformer chacun en domestique de son voisin, je dis ceci sans aucune connotation péjorative envers les personnels qui y sont contraints, quelle est la solidité de ces emplois créés à coup de réductions fiscales et face aux pays de production industrielle?
Sur ce chapitre, il est opportun de signaler l'embarras des Chambres de Commerce et d'Industrie sur la répartition des activités Industries et Services. Ces organismes consulaires convaincus de la primauté de l'Industrie sur le corollaire Services n'ont que timidement accolé pour un temps le S à CCI et semblent soulagés par les nouvelles appellations et logos uniformisés CCIT ( Territoriale).
Que sont maintenant les actions du trio Hollande-Ayrault-Montebourg sur ce problème? Les mêmes que la précédente présidence-gouvernementale unipersonnelle Sarkozy, en aggravant plus encore les effets qui étaient prévisibles. Pour ne pas l'avoir compris, ou feint de ne pas l'avoir compris, c'est l'une des raisons pour laquelle M Montebourg es-qualité, fer de lance départemental soutenu par les élus Gueugneau - Drapier s'est fait grondé.
Pire, le candidat démondialisateur de pacotille, élu du 71, devenu ministre, A. Montebourg a menti. Il vient de décider, avec l'argent de nos impôts de poursuivre la désindustrialisation ultra-libérale et d'accélérer la mise en compétition entre travailleurs de tous les pays, se conformant ainsi aux ordres du MEDEF. Voici pour ce qui est à l'instant connu de sa nuisible action :
- délocalisation des centres d'appels téléphoniques du Syndicat des Transports d'Ile-de-France au Maroc
- délocalisation au Maroc du traitement des rapports médicaux de l'hôpital de Calais
- financement d'un prêt de 100 millions d'euros pour installer ces call-centers au Maroc
- installation en Turquie d'usines Renault et de raffineries Total
Et comme l'attrait de l'étranger est si fort au PS, on ne doute pas non plus que les exploits du chef de guerre Hollande nous vaudrons l'accueil de quelques réfugiés supplémentaires en provenance d'Afrique.
JC




















CHASSAING Jacques

Messages : 107
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 63
Localisation : Saint-Etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum